Archives par mot-clé : Valérie Beaudouin

Captations vidéo de l’atelier D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique, une chance pour la visibilité? 17 octobre 2017

Captation vidéo de l’atelier « D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique, une chance pour la visibilité? », 17 octobre 2017

Continuer la lecture de Captations vidéo de l’atelier D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique, une chance pour la visibilité? 17 octobre 2017

Atelier D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique : Une chance pour la visibilité ?

Atelier D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique : Une chance pour la visibilité ?

Mardi 17 octobre 2017

14h-17h30

Atelier organisé par Caroline Trotot, Philippe Gambette et Virginie Tahar

Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Auditorium de la Bibliothèque universitaire Georges PEREC 

Continuer la lecture de Atelier D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique : Une chance pour la visibilité ?

Agenda des événements 2017 – 2018

12 juin 2017 : Rencontre avec Cole Swensen autour de l’écriture poétique des savoirs (vidéos).

6 octobre 2017 : Atelier Susan Sontag : Création féminine, intermédialité et action.

17 octobre 2017 : Atelier D’Ada Lovelace à Valérie Beaudouin. Femmes et numérique : Une chance pour la visibilité ?

20 octobre 2017 : Rencontre autour de La Bibliothèque des voix à l’espace Des femmes.

10 novembre 2017 : Journée d’études organisée par Claire Delahaye et Isabelle Mornat sur le thème Icônes et mentors : mémoire et transmission des savoirs féministes (XIXe – XXe siècles). Inauguration d’une exposition d’affiches féministes du collectif La Rage.

14 novembre 2017 : Conférence de Natalia Wawrzyniak (docteure en études littéraires de l’Université de Varsovie) – La femme polémiste ? La plainte féminine au temps des guerres de religion en France au XVIe siècle.

21 novembre 2017 : Conférence d’Eliane Viennot (professeure émérite de littérature française de la Renaissance à l’Université Jean Monnet) – « Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin » : Histoire de la masculinisation de la langue français.

5 décembre 2017 : Les femmes qui en savaient trop organisé par Sylvie Thouard, Fabien Delmas et Béatrice de Pastre.

22 janvier 2018 : Atelier d’écriture autour de l’exposition d’affiches féministes

19 avril 2018 : Colloque Visibilité / invisibilité des femmes de lettres françaises et francophones – Visibility / Invisibility of French and Francophone Women Writers à l’University of South California.

14 mai 2018 : Journée d’études organisée par Juliette Bertron et Carole Halimi en partenariat avec les Beaux-Arts de Paris et l’association AWARE. La performance : un espace de visibilité pour les savoirs des femmes ?

Virginie Tahar

Virginie Tahar est docteure en langue et littérature française et professeure agrégée de Lettres à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Elle y est responsable de la licence 3 Lettres Modernes Appliquées « Création, édition et culture numérique » et chargée de mission en innovation pédagogique. Elle a soutenu en 2016 une thèse intitulée « La Fabrique oulipienne du récit : expérimentations et pratiques narratives depuis 1980 » (à paraître aux éditions Classiques Garnier). Elle est donc spécialiste de l’Ouvroir de Littérature Potentielle et s’intéresse, entre autres, à la place des femmes au sein de ce groupe. Parmi ses quarante membres (en comptant les « excusés pour cause de décès »), cinq seulement sont des femmes, leurs noms n’étant pas les plus connus du grand public : Michèle Métail (cooptée en 1975), une figure de proue de la poésie sonore ; Michelle Grangaud (cooptée en 1995), une virtuose de l’anagramme ; Anne F. Garréta (cooptée en 2000), qui a inventé la « contrainte de Turing » avec son premier roman Sphinx ;  Valérie Beaudouin (cooptée en 2003), qui étudie les potentialités de l’outil informatique pour l’analyse de texte et qui a créé le « métromètre » pour analyser le rythme de l’alexandrin français ; Michèle Audin (cooptée en 2009), spécialiste de géométrie et première femme mathématicienne du groupe. Le projet de recherche « Visibilité et invisibilité des savoirs des femmes » sera l’occasion de mettre en lumière leurs travaux et d’interroger leur visibilité en tant que femmes au sein de l’Oulipo.

Publications

La Fabrique oulipienne du récit. Expérimentations et pratiques narratives depuis 1980, Paris, Classiques Garnier, collection « Études de littérature des XXe et XXIe siècles », à paraître.

« Bibliographique critique sur l’Oulipo », Formules : revue des créations formelles, n° 16, 2012, p. 345-415.