JOURNÉES INTERNATIONALES  ÊTRE  COMPOSITRICE

JOURNÉES INTERNATIONALES  ÊTRE  COMPOSITRICE
L’intérêt du présent projet est de faire face au silence voilant l’existence de la création des femmes, les sources, l’absence de médiatisation, et de s’interroger sur l’articulation entre les expériences vécues par les compositrices dans différents pays et régions du monde pour refléter une histoire contemporaine plurielle qui s’inscrirait davantage dans la micro-histoire sociale d’une région ou d’un pays. Conçu en plusieurs parties et sous différentes formes, cette idée se concrétisera par un certain nombre de manifestations à Paris réparties sur trois journées. 



JOURNÉE I : TABLES RONDES, PROJECTIONS ET RENCONTRES À L’UNESCO
13 mars / 15h – 19h30 : Salle XI, Maison de l’UNESCO, Place de Fontenoy, Paris 7ème 
La première journée, portée par l’UNESCO et les délégations permanentes auprès de l’UNESCO de l’Allemagne, de l’Autriche, du Brésil, de la République populaire de Chine, de la Pologne, de la Tunisie, de la République tchèque, de la Slovaquie, en coopération avec International Musical Council de l’UNESCO, propose des tables rondes avec des compositrices, des organisateurs de festivals et des représentants des villes créatives afin de révéler les expériences musicales des femmes face aux normes culturelles et sociales qui les gouvernent. 
Entrée libre dans la limite des places disponibles, inscriptions obligatoires au plus tard le 7 mars 2019 à l’adresse : dl.czech-republic@unesco-delegations.org

JOURNÉE  I & II : COLLOQUE INTERNATIONAL – MUSIQUE ÉLECTROACOUSTIQUE
13 mars / 9h – 13h : Ambassade de la Rép.  tchèque, 15, Av. Charles Floquet, Paris 7ème
14 mars / 9h30 – 18h : Studio, Théâtre Marigny, Carré Marigny, Paris 8ème 
Le colloque international « Musique électroacoustique », organisé par l’Université de Paris-Est (LISAA-Laboratoire de recherche Littératures Savoirs et Arts, EA 4120) en coopération avec le Cercle de Recherche Interdisciplinaire sur les Musiciennes  (IReMus, Sorbonne Université) et le groupe aCROSS (Art Création Recherche), s’interrogera sur la création sous forme de dialogues avec les compositrices et de conférences. La vocation de ce colloque sera de dresser un bilan de la création musicale féminine, et de faire progresser notre connaissance des électroacousticiennes de l’ensemble de l’Europe, mais aussi des Amériques et celles en émergence de l’Asie et de l’Afrique. Comité scientifique : Martin Laliberté, Geneviève Mathon, Lenka Stransky (UPEM).
Au cours des deux journées, de jeunes artistes de l’Université de Paris-Est et de la Sorbonne
Université présenteront leurs créations dans des séquences video et audio. 
Entrée libre, inscriptions : colloquium.ec@gmail.com

JOURNÉE II : CONCERT EN HOMMAGE À ÉLIANE RADIGUE 
14 mars / 20h : Studio, Théâtre Marigny, Carré Marigny, Paris 8ème
Entrée libre, inscriptions recommandées  : colloquium.ec@gmail.com

JOURNÉE III : ATELIERS DÉBATS « PROGRAMMER LES COMPOSITRICES »
15 mars / 9h30 – 18h : Studio, Opéra Bastille, Place de la Bastille, Paris 12ème
La troisième journée, pilotée par le Cdmc en partenariat avec Futurs composés (Réseau national de la création musicale) et l‘association Plurielles 34, aura lieu à l’Opéra Bastille et a pour ambition de débattre et d’avancer des propositions pour améliorer l’accès au répertoire des compositrices et développer leur programmation, présenter des projets originaux, montrer des expériences exemplaires en France comme à l’étranger. Coordination scientifique : Michèle Tosi. 
La journée est liée à la publication du livre Compositrices, l’égalité en acte, éd.Cdmc & MF.
Entrée libre, inscriptions obligatoires : cdmc@cdmc.asso.fr

Pilotage du projet : S.Exc.M. Petr Drulák, Ambassadeur de la République tchèque en France et  auprès  de  l’UNESCO
Directrice  artistique  et  scientifique : Lenka   Stransky,  Enseignante-Chercheuse ( LISAA-UPEM / GRHis-Univ. de Rouen / aCROSS 
INFO : www.mzv/cz/paris     www.lisaa.u-pem.fr  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.